Martin Willis

My blog for a real life
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une femme ingrate

Une femme ingrate - Martin Willis

Julie vient d’une famille pauvre, sa mère était femme au foyer et son père était un agent de police. C’est à peine s’il gagnait assez pour pouvoir assurer la survie de sa femme et de ses 3 enfants. Étant la dernière de sa fratrie, elle n’a pas pu profiter longtemps des moments où leur vie était plus acceptable. Elle n’avait que 10 ans, quand son père a atteint l’âge de la retraite, et la pension qu’il recevait par la suite, ne suffisait pas pour la nourriture, le loyer et les études. Leurs parents ont par contre décidé qu’ils devaient poursuivre leurs études malgré tout, et ont préféré réduire la somme prévue pour l’alimentation. Les enfants allaient à  l’école le matin, le ventre vide, et parfois même le week-end, c’est une bénédiction de Dieu s’ils trouvaient à manger deux fois dans la journée. C’était le seul moyen qu’ils avaient trouvé pour permettre aux enfants d’avoir une chance de réussir dans la vie, et d’avoir un futur meilleur. Selon leur père, il fallait à tout prix qu’ils étudient pour qu’ils puissent trouver un travail qui offre un meilleur salaire. Toute sa vie, elle a prié pour sortir un jour de la misère. Il semblerait que Dieu a entendu ses prières. Mon frère Robert et Julie se sont connus 1 mois avant qu’ils décident de se marier. Toute notre famille ignorait encore l’existence de cette Julie. Robert est un orthophoniste a Quebec. On se voit donc très rarement et quand on se téléphonait, il n’a jamais eu l’idée d’en parler, ni à moi, ni aux parents. Un jour, sans prévenir, ils sont venus me voir et Robert m’a supplié de venir avec eux chez les parents pour calmer le jeu, si jamais ils se fâchaient. J’adore mon frère, et j’aurais tout fait pour lui, mais comme mon mari l’a dit, on n’épouse pas une personne qu’on vient de rencontrer. Il y a eu des disputes et des querelles, mais on ne pouvait rien face à l’amour. C’est regrettable, mais Julie n’a montré son vrai visage qu’après le mariage. Elle ne voulait jamais qu’on leur rende visite. Ils avaient leur vie propre à eux, comme s’ils n’avaient besoin de personne d’autre. Encore moi, elle peut ne pas m’aimer si elle le veut, mais elle refuse même d’avoir un contact quelconque avec ses parents. Plus d’une fois, j’ai eu l’envie de lui dire ma façon de penser et de la jeter dehors.

 

The author:

author

Bienvenue sur le blog perso de Martin Willis. Né le 23 avril 1967 à Douai (Nord), il est plus connu sous le pseudonyme de Marlis. Il est un blogueur français spécialisé dans l'informatique et la culture geek dans plusieurs journaux Web.