Martin Willis

My blog for a real life
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un hiver qui ne veut pas partir

Un hiver qui ne veut pas partir - Martin Willis

Avec le froid qui était revenu, en plein mois de mai, j’avais refait du feu dans ma cheminée. Je devais fendre du bois régulièrement, le recouper à la bonne dimension, car le foyer fermé n’est pas grand. Par contre, lorsqu’il est allumé, il ajoute de la chaleur, autant par sa présence que par sa fonction de radiateur supplémentaire. Je n’ai pas à chauffer la maison comme avant, car le foyer régule la température de la maison. Ma conjointe participe lorsque je fais du bois pour la cheminée, car elle range les bûches dans un espace prévu à cet effet, le bûcher. J’en ai deux, un contre la maison, sur la terrasse couverte, et un second dans mon garage. Sortir en hiver est parfois si désagréable que nous préférons descendre dans le sous-sol pour prendre de quoi entretenir le feu.

J’ai accepté de mettre un poêle supplémentaire dans la véranda, dès l’année prochaine, et ce rangement supplémentaire est, de ce fait, encore plus important. Lorsque je suis allé voir Micheline, car elle voulait avoir mon avis sur des appartements à louer au Village Olympique, j’ai vu une boutique où des chauffages à granulés de bois étaient présentés. La distribution est automatique, même s’il faut le recharger une à deux fois par jour, mais il présente l’avantage de ne presque pas dégager de fumée. J’avais lu un article, dans un magazine de décoration auquel ma conjointe est abonnée, et le journaliste décrivait les atouts et les inconvénients de ce chauffage. Avant de me lancer dans cet achat, qui incluait aussi des travaux de maçonnerie et de pose de tuyaux, je voulais mieux me renseigner. Ce fut Raphaël qui m’apporta des éléments nouveaux, je pensais que cela m’aiderait à me décider.

Il avait posé un de ces appareils dans sa maison de campagne, depuis plus de trois ans, et il en était très satisfait. J’ai encore hésité un peu, mais finalement, après des heures de discussion et de réflexion avec Régine, nous avons préféré reporter notre choix définitif au printemps suivant. C’était plus sage, car nous ne parvenions pas à nous lancer dans ce changement. En attendant, nous continuons avec un petit radiateur, que nous branchons quelques heures dans la journée. La véranda n’est pas trop froide, avec cette méthode, mais la température n’est pas assez élevée pour que nous puissions profiter de cette pièce lors de la saison la plus glaciale de l’année.

 

The author:

author

Bienvenue sur le blog perso de Martin Willis. Né le 23 avril 1967 à Douai (Nord), il est plus connu sous le pseudonyme de Marlis. Il est un blogueur français spécialisé dans l'informatique et la culture geek dans plusieurs journaux Web.