Martin Willis

My blog for a real life
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Obsession

Obsession - Martin Willis

J'ai un ami qui me fait rire, mais non pas parce qu'il est drôle ou parce qu'il a un super sens de l'humour. Il me fait rire en raison d'une obsession qu'il a avec le contrôle, la prévision, quoi... Il planifie les vêtements qu'il va porter pendant les cinq ou six prochains jours, il planifie ce qu'il va manger... Il planifie absolument tout.

Je dois avouer en même temps qu'il est très intelligent. Il a étudié l'ingénierie en informatique et a obtenu son diplôme avec une des meilleures moyennes de l'année en question. En tant que professionnel, il change de travail à chaque année et il a doublé son salaire à chaque changement.

Donc, le jour où il a commencé à faire de l'argent, il a dû faire une certaine planification financière. Il a pourtant refusé d'avoir recours à un professionnel et il a plongé lui-même dans le sujet des finances. Il s'est renseigné sur les différents instruments financiers. Ainsi, il a commencé en achetant quelques actions, ensuite, il a investi dans une fiducie et je ne sais plus quoi d'autre...

Moi, qui le connais très bien, j'imaginais déjà ce qui se passerait, il planifierait quelque chose. En effet, un jour, nous sommes allés prendre un verre dans un bar, histoire de parler de la pluie et le beau temps. Il m'a confirmé qu'il avait comme but, de s'acheter une maison à l'extérieur de la ville. Et pour atteindre son but, il a monté un schéma hyper sophistiqué que je n'ai d'ailleurs, pas fini de comprendre, alors qu'il me l'a expliqué dix mille fois. Disons, comme ça, en gros, qu'il avait diversifié ses fonds et il a estimé ce qu'il gagnerait avec chaque investissement. Il avait même prévu un plan B. Et donc, si tout se passait bien, il achèterait sa maison au bout de dix-huit ou vingt-quatre mois.

Une année après cette rencontre, la crise des marchés financiers nous a tous surpris. Mon ami n'avait pas prévu cet évènement. J'ai parlé avec lui quelques jours après le déclenchement de la crise et il était complètement désespéré. Il a perdu de l'argent, bien sûr, mais il n'a pas tout perdu. Moi, je serais content seulement avec la moitié de tout ce qu'il a gagné au fil de ces ans. Et même avec la moitié de ce qu'il avait encore après la crise. Lui, par contre, il était angoissé, il a du mal à accepter les imprévus. Il a plutôt du mal à accepter qu'il ne puisse pas tout contrôler dans la vie.

 

The author:

author

Bienvenue sur le blog perso de Martin Willis. Né le 23 avril 1967 à Douai (Nord), il est plus connu sous le pseudonyme de Marlis. Il est un blogueur français spécialisé dans l'informatique et la culture geek dans plusieurs journaux Web.