Martin Willis

My blog for a real life
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Fausse adresse !

Fausse adresse ! - Martin Willis

Une fois, j’ai voulu rendre visite à un ami, Pierre, dans sa nouvelle maison. Le fait est qu’au téléphone, j’ai eu du mal à entendre son adresse et l’appel était coupé sans que je puisse lui redemandé. J’ai tenté à maintes reprises de le rappeler, mais, étant en mode silencieux, il n’a plus entendu son téléphone sonner. J’ai donc tenté le tout pour le tout, et d’aller quand même lui rendre visite. De plus, il y avait un sujet assez important dont je voulais discuter avec lui. Et je voulais lui en parler en personne. Ainsi, j’ai pris un taxi et me suis rendu chez lui. Là, j’essayais de me souvenir du bout d’information que j’avais eu au téléphone. C’était entre la troisième et la quatrième rue, je pense, enfin j’espère. « Allez, il faut y aller ! », me suis-je dit. Alors, je me suis rendu à la troisième rue et frappa à la porte de la première maison. Une dame m’a accueilli, tout en me lançant, « ça fait longtemps qu’il vous attend, il pensait que vous ne viendriez plus ! » Tout au fond, je me suis dit : « Ah ! Il a des invités, c’est pourquoi il n’a pas prêté attention à son téléphone ». Je pensais également que c’était peut-être sa mère qui m’avait ouvert la porte tout à l’heure. Ainsi, je me suis d’abord présenté, et la dame était assez surprise de ce geste, mais a quand même joué le jeu en se présentant à son tour. En entrant dans la demeure, je me suis quand même posé des questions, car ni les affaires qui traînaient, ni les meubles et encore moins les photos sur les murs ne reflétaient vraiment le style de Pierre, et ne ressemblaient en aucune manière à sa personnalité ludique. Là j’ai demandé à la dame : « Puis-je savoir qui m’attend exactement ? ». Elle m’a répondu : « Mais enfin, c’est mon mari bien sûr ! » J’étais encore plus surpris qu’au moment ou je franchissais le pas de la porte. Ayant eu le bon reflex, j’ai de suite demandé à la dame, « et pourquoi votre mari m’attend-il ? ». Surprise ! Elle a répondu : « Mais, ce n’est pas vous qui deviez réparer l’auvent stationnairedevant le jardin ? » Et là, honteux, mais souriant, je lui ai répondu que non ! Et que j’étais vraiment navré, car je me suis trompé d’adresse. Elle a sorti un rire que je n’oublierai jamais. Moi aussi j’ai ri, mais j’étais très gêné en même temps. Malgré tout, j’ai insisté pour rappeler Pierre qui a fini par décrocher. Ainsi, j’ai fini par retrouver la maison. Mais quand même, c’était une sacrée petite histoire !

 

The author:

author

Bienvenue sur le blog perso de Martin Willis. Né le 23 avril 1967 à Douai (Nord), il est plus connu sous le pseudonyme de Marlis. Il est un blogueur français spécialisé dans l'informatique et la culture geek dans plusieurs journaux Web.